Lettres de com

Lettre nº 23

A nos héros ordinaires

Ce qui les distingue ? Ils sont engagés, optimistes, persévérants, bienveillants, discrets. Dans un monde où la question de la souffrance humaine et le rapport à notre finitude sont peu médiatisés, les héros de l’association L’enfant@l’hôpital ont décidé d’entrer en résistance, avec la ferme conviction qu’il est possible de rendre encore plus belle la vie d’enfants hospitalisés ou défavorisés.

Télécharger la lettre complète

Lettre nº 22

Premières impressions d’une nouvelle venue

Après des études de logistique et finance, j’ai été chargée dans une banque de mutualiste un outil informatique. Impliquée dans ce projet technique dès sa genèse, très enthousiaste, j’ai pris la tête d’une équipe. Puis ce cursus professionnel a été bouleversé. J’ai dû optimiser la circulation du courrier postal. Démotivée, j’ai décidé de faire une pause pour m’occuper de mes enfants.

Télécharger la lettre complète

Lettre nº 21

Pourquoi partent-ils?

« Il faudrait communiquer avec la joie, la beauté, la couleur et la vie. » Oscar Wilde

Chaque année, à l’aube d’un long périple, de nombreux voyageurs viennent spontanément vers l’association L’enfant@l’hôpital pour partager leurs carnets de voyage dans Kolibri avec les enfants en difficulté. Pourquoi quittent-ils foyer, travail et amis, ces jeunes de la net génération, que la vie a plutôt favorisés ?

Voici le témoignage de Thomas, navigateur et reporter pour les enfants en 2013 :

Télécharger la lettre complète

Lettre nº 19

Et si partager était le souhait de tous ?

Entre une nécessaire décroissance et l’exclusion qu’elle engendre, y a-t-il autre chose que le partage ? Alors partageons cet éditorial.

« Un peu de temps contre un sourire, une ouverture sur la réalité de l’hôpital contre une ouverture sur le monde. »
Quentin, en stage de formation humaine.

Télécharger la lettre complète

Lettre nº 16

Une maison de haute couture pour tous les enfants en difficulté

Télécharger la lettre complète

Lettre nº 8

L’association : une entreprise comme les autres ?

Un jour, dans le même train, deux personnes m’ont abordée. La première : «Etes-vous infirmière ? » L’autre : « Vous, vous êtes une femme d’affaires ! ».

Ni l’un, ni l’autre, mon général. L’un et l’autre.

Environ 700 000 associations en France. 900 000 emplois. Mais trop d’interlocuteurs - grand public, partenaires, bénévoles, journalistes - ne savent pas à qui ils ont affaire en s’adressant à nous. Qui sont donc ces associations à qui on demande tant ?

Une association est une entreprise, avec ses contraintes professionnelles.

Télécharger la lettre complète

Lettre nº 7

Parlons qualité

Après avoir reçu à Tunis le 1er prix mondial de l’internet contre l’exclusion, l’association "L’ENFANT@L’HÔPITAL" vient à nouveau d’être deux fois lauréate.

A l’occasion du Prix Planète citoyenne 2005, les lecteurs de l'hebdomadaire La Vie et les auditeurs de France Info l’ont choisie comme exemple dans le domaine de la solidarité.

Pour la deuxième année consécutive, les salariés d’IBM lui ont décerné le prix ODC (On Demand Community).

Télécharger la lettre complète

Lettre nº 6

Pour ses 20 ans, l'association "L'enfant @ l'hôpital" reçcoit le prix mondial de la création de contenu internet contre l'exclusion

A l'occasion du Sommet Mondial de l'Information qui s'est déroulé du 16 au 18 novembre dernier, sous l'égide de l'ONU, l'association "L'enfant @ l'hôpital" a reçu le "World Summit Award" 2005 du meilleur créateur de contenu Internet contre l'exclusion.
L'association fait partie des 40 lauréats sélectionnés parmi 750 créateurs de 168 pays.

Télécharger la lettre complète

Lettre nº 5

Savez-vous ce qu’est un cyber-reporter ?

Pour enchanter notre petite société savante, il n’est pas nécessaire d’être un puits de science. Transmettre c’est dialoguer. Ils sont explorateurs, nouveaux Dersou Ouzala sur la banquise ou l’Himalaya, mais aussi linguistes, musiciens, scientifiques… Tous ces hommes et femmes passionnés qui approchent l’association L’ENFANT@L’HÔPITAL prennent spontanément l’engagement de converser, à un rythme soutenu, avec les enfants et les adolescents isolés par la maladie ou le handicap.

Télécharger la lettre complète

Pages